Une Monnaie pour Paris !

Penser global & Agir local

Notre projet

Notre horizon
Pourquoi développer une monnaie locale à Paris ?

 

  1. Un levier pour reprendre la main sur notre économie
  2. Un outil de transition vers une économie plus soutenable
  3. Un moyen pour rééquilibrer nos territoires et préserver notre identité locale
  4. Un vecteur de lien social et d’équité dans notre économie


Profession de foi téléchargeable au format PDF au lien suivant : https://huit.re/moppa-essentiels-professiondefoi

Nous sommes un groupe de citoyen-nes qui aimons Paris. Dans ses quartiers auxquels nous sommes attachés, nous rêvons d’une ville soutenable, qui aurait peu d’impact sur notre climat et nos écosystèmes, et où les échanges économiques seraient avant tout une source de bien-être et de lien social.

Paris est aujourd’hui une ville mondiale, toujours en concurrence avec les autres métropoles dans une course à la productivité et à l’attractivité pour les entreprises et les touristes. Cette course se ressent aussi dans notre quotidien. Nous souhaitons un autre projet que celui visant à rendre Paris toujours plus grand et riche, au détriment du lien avec ses territoires voisins et ses propres habitant-es, au détriment de la soutenabilité de notre environnement.

Pour faire avancer notre vision de l’économie et de la société, nous proposons de développer une monnaie locale à Paris, via une expérimentation dans l’Est parisien. Une modeste idée, mais dont la popularité aujourd’hui ne trompe pas : une monnaie locale peut devenir un formidable vecteur de transformation vers une économie plus soutenable et plus équilibrée.

1) Un levier pour reprendre la main sur notre économie

Cette monnaie sera une monnaie locale complémentaire et citoyenne, convertible et adossée à notre monnaie actuelle, l’euro. Bien que liée au système monétaire « classique » la monnaie locale encourage doublement les commerces et échanges locaux. Lorsqu’un-e citoyen-ne échange des euros contre de la monnaie locale, les euros sont déposés auprès d’une banque solidaire et viennent financer des projets locaux et écologiques, via des prêts à faible taux.

Les unités de monnaie locale circulent ensuite entre les entreprises, les commerçant-es et les citoyen-nes qui adhèrent au projet et répondent aux critères d’une charte de bonnes pratiques. La monnaie locale a vocation à circuler au maximum dans ce système d’échange, elle n’est pas stockée, ni captée par de grandes entreprises, ni confisquée dans des paradis fiscaux.

La monnaie doit être pensée et gérée par les citoyen-nes, pour les citoyen-nes. La construction participative, la gestion transparente et démocratique, l’ouverture aux critiques et aux nouvelles idées sont des éléments essentiels du projet : la monnaie locale n’est pas qu’un outil, mais aussi un moyen de se réapproprier la monnaie.

 → Quand j’utilise la monnaie locale, je sais où va mon argent : il circule dans un réseau de citoyens et de commerçant-es engagé-es, dynamisant les échanges locaux, sans alimenter la spéculation ou l’évasion fiscale.

 

2) Un outil de transition vers une économie plus soutenable

La monnaie locale n’est pas qu’un système d’échanges, mais aussi un système de valeurs. La charte attachée au projet de monnaie locale, simple et compréhensible pour tou-tes, mettra l’accent sur l’approvisionnement local, la sobriété et la solidarité. Ainsi, entreprises et citoyen-nes s’engagent ensemble à construire une économie où l’on consomme moins, mais mieux, de manière plus autonome et partagée.

Dans le contexte actuel, se détacher de l’impératif de la croissance économique n’est pas simple. Mais nous pensons sincèrement qu’il est urgent de mettre davantage l’accent sur notre bien-être et l’harmonie avec notre environnement. L’utilisation d’une monnaie locale est un progrès en ce sens.

D’abord, elle permet de mettre en avant les entreprises soutenables, comme un label, et guide ainsi les citoyen-nes dans leurs choix de consommation, les entreprises dans leur choix de fournisseurs. C’est un moyen facile pour permettre à chacune et à chacun d’agir à son niveau.

Ensuite, l’association portant la monnaie locale, les associations partenaires et le réseau d’adhérent-es peuvent également fournir un accompagnement pour les entreprises adhérentes, afin de rendre leur modèle économique plus soutenable. L’engagement de la charte signifie l’adhésion à des valeurs, mais aussi une volonté d’amélioration continue.

 → La monnaie locale permet de mettre en avant les entreprises soutenables, et de promouvoir les valeurs d’une économie locale, sobre et solidaire. Elle devient ainsi un véritable vecteur de changement.

 

3) Un moyen pour rééquilibrer nos territoires et préserver notre identité locale

Toujours plus grand, toujours plus compétitif… Dans cette course à la richesse que les parisien-nes subissent de plein fouet, les grandes chaînes se multiplient, les quartiers populaires s’embourgeoisent, les emplois se spécialisent toujours plus, les villes périphériques sont vampirisées par la métropole.

 Nous imaginons à l’avenir un archipel de monnaies locales en Île-de-France qui permettrait d’encourager une production diversifiée et des réseaux d’échanges locaux. À Paris, où la singularité de chaque quartier serait préservée, où la production, l’artisanat, et l’agriculture urbaine trouveraient un souffle nouveau. Mais aussi dans les autres villes d’Île-de-France, où les petits commerces se développeraient au point de faire de l’ombre aux grandes enseignes.

 → Avec la monnaie locale, adieu les grandes chaînes, vive les commerces de proximité indépendants !

 

4) Un vecteur de lien social et d’équité dans notre économie

La monnaie locale permet de développer du lien social entre les différentes personnes qui l’utilisent, entre citoyen-nes et commerçant-es… Informations partagées sur les commerces adhérant au réseau, conseils pour améliorer ses pratiques écologiques, moments de convivialité dans les quartiers, événements… les échanges sont loin d’être uniquement monétaires !

Afin d’inclure chacun-e dans ce réseau de proximité, un soutien est apporté aux publics les plus fragiles (personnes sans emploi, précaires…) par un système de bonus, financé par la solidarité des autres membres. La monnaie locale permet également de mettre en avant des commerces éthiques et solidaires.

→ La monnaie locale remet du lien dans l’économie, crée un réseau d’échanges conviviaux, et permet d’apporter un soutien aux personnes en situation de précarité.

 

 LA MONNAIE LOCALE EST UN OUTIL PUISSANT POUR SOUTENIR UNE ECONOMIE
PLUS LOCALE, PLUS ECOLOGIQUE ET SOLIDAIRE, PLUS HUMAINE ET DEMOCRATIQUE.
ALORS, QU’EST-CE QU’ON ATTEND ?