Assemblée générale constitutive du mercredi 11 Mai 2016

La foule s’avance vers la résilience.

Compte-rendu des débats et votes de l’Assemblée générale

Le mercredi onze mai 2016, au premier étage du café Beaubourg, dans le quatrième arrondissement de la capitale, se tenait la première Assemblée générale et fondatrice d’« Une monnaie pour Paris ! », sonnant officiellement le début de son existence juridique. Concrétisation de plus de six mois de préparations, recherches, rencontres et réunions en amont, l’Assemblée a été le moyen de soumettre le travail des fondateurs-trices à l’approbation des membres de l’association.

À côté de cela, ce fut pour beaucoup l’occasion de faire connaissance avec les autres militant-e-s d’« Une monnaie pour Paris ! », de revenir sur les objectifs de l’association, répondre aux questions générales ou techniques et remplir les bulletins d’adhésion.

Passé un rapide mais rigoureux tour de table, sous l’œil attentif de deux journalistes venues rendre compte de l’avancée encourageante des projets citoyens parisiens, le président de l’association, Lucas Rochette-Berlon, a rapidement remis en contexte les motivations et les valeurs portée par « Une monnaie pour Paris ! ». De la recherche d’alternatives locales dans un contexte politique anxiogène à l’engouement autour du film « Demain » comprenant un chapitre sur les monnaies locales, réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent (plus d’un million d’entrée à ce jour), l’association se veut actrice d’une dynamique populaire, humaniste et écologique en plein essor. De plus, « Une monnaie pour Paris ! » a bien précisé se vouloir uniquement une structure pour préparer la monnaie locale. La gestion concrète en sera laissée à terme à un deuxième organisme, lié à l’association, créé avec l’ensemble des acteurs économiques, associatifs, institutionnels et des citoyen-ne-s.

Aujourd’hui, forte d’une présence dans des évènements locaux, d’un atelier et un stand à Nuit Debout, de plus de trois-cents « ambassadeurs » et « ambassadrices » nous suivant et encourageant au quotidien, de plusieurs milliers d’internautes consultant régulièrement notre site internet, et de la constitution de cinq pôles actions remplis de bénévoles afin de faire tourner les rouages, « Une monnaie pour Paris » avance déjà d’un pas bien huilé et déterminé.

La première étape de l’Assemblée, une fois la présentation terminée, s’est organisée autour d’un jeu de question-réponses, débouchant sur des débats redirigés ensuite vers les commissions dédiées, à charge de les traiter en plus petits groupes de réflexion (que les personnes intéressées ont été invitées à rejoindre). Dans l’objectif de créer une monnaie utilisable, accessible, mais aussi utile à la transformation et à la transition auxquelles nous aspirons, a notamment été développée l’idée d’une charte à points pour nos partenaires afin de ne pas nous diriger uniquement vers des commerçants déjà acquis à la cause écologique, locale et sociale. Nous souhaitons également démarrer la monnaie dans des quartiers précis mais en visant Paris tout entier à terme, ainsi que cibler principalement des réseaux associatif ou de quartier, plutôt que des magasins isolés.

Le rôle des ambassadeurs-drices a de plus été souligné comme un relais fondamental de l’association vers les citoyen-ne-s et les entreprises, afin de sensibiliser un maximum d’entourages  et de commerces aux bienfaits et intérêts des monnaies locales et complémentaires.

La deuxième étape a été le vote des statuts (disponibles ici une fois validés par la Préfecture) à déposer à la préfecture, rédigés par le bureau et les volontaires et vérifiés par une juriste. Six amendements plus tard, portant entre autre sur des questions de formulation ou visant à donner un peu plus de souplesse, dans un premier temps, au bureau afin de gérer au mieux le démarrage de l’association, les statuts ont été voté à l’unanimité.

Articles 6, 9, 10, 12, 13 14 amendés.

Toujours procédurier-e-s, les membres de l’association ont ensuite présenté une liste de candidat-e-s statutaires (les autres membres du bureau, les responsables de commission, étant élus au sein de leurs commissions) aux postes de président, secrétaire générale, porte-parole ainsi que deux co-trésorier-e-s. La liste étant seule à se présenter, elle a naturellement été élue à l’unanimité. Les membres statutaires du bureau sont donc les suivants :

Une seule liste est candidate, composée de :

Lucas Rochette-Berlon : président
Alice Colsaet : co-trésorière
Loïs Mallet : co-trésorier
Eva Fourel : secrétaire générale
Théophile Robineau : porte-parole

La liste est élue à l’unanimité.

Bureau d’Une monnaie pour Paris !
Bureau d’Une monnaie pour Paris !

Profitant de leur nouveau statut officiel, les deux co-trésorier-e-s en ont profité pour présenter le budget de l’association pour les six prochains mois et le faire voter à l’Assemblée générale. En partant sur une besoin estimé d’environ 1.000 euros, un dixième serait dévolu aux frais bancaires, annexes et administratifs, la moitié ou moins à l’événementiel, événements publiques, réservations de salle, etc. et le reste de la somme à la communication, l’impression des tracts et de brochures, adaptée aux tarifs et aux besoins.

Acté par consensus, a ensuite été évoqué la question des outils de fonctionnement d’« Une monnaie pour Paris ! », banque et boîte mail entre autres. Si l’utilisation des logiciels libres et banques coopératives semblait évidemment faire consensus, des détails d’ordre techniques sont néanmoins restés en suspend et charge aux commission Budget (pour la banque), Communication (pour les outils) et Déontologie (pour l’arbitrage) de faire des propositions à la prochaine réunion.

Enfin, et c’est sans doute l’information la plus importante à retenir, la commission Evénements a été désignée pour organiser un roulement de rendez-vous publics et réguliers afin de permettre aux personnes, associations et institutions intéressées par le projet d’« Une monnaie pour Paris ! » de se rencontrer, d’échanger, mais aussi aux curieux-ses de poser leurs questions et de se faire expliquer si besoin les bases des monnaies locales et complémentaires.

La première date sera communiquée d’ici les semaines à venir.

Se faisant, l’assemblée générale s’est terminée dans la bonne humeur, chacun-e ayant réglé sa cotisation et sa boisson. Le bureau et les membres présent-e-s ne peuvent que souhaiter de vous rencontrer à la prochaine et de voir ce projet prendre vie !

~ Théophile Robineau, porte-parole